Le volcan Azufral

img_3049

Après avoir quitté Popayan, nous avons rejoint San Juan de Pasto, proche de la frontière avec l’Equateur que nous allons pas tarder à rejoindre. Nous y avons fait escale pour quelques jours, car j’ai eu un petit accident à Popayan ce qui nous a valu de retourner voir un médecin.

Bref, si on a voulu venir ici c’est pour voir un médecin certes mais, particulièrement pour découvrir la laguna verde du volcan Azufral qui se trouve à un peu plus de deux heures de bus de San Juan de Pasto.

img_3036

img_3044

Nous en avons pris plein les yeux, déjà rien que sur la route pour nous y rendre, le département de Narino est magnifique. On a eu très froid aussi et on a pour la première fois subit le mal de l’altitude, pas très longtemps mais assez pour avoir la sensation d’être bourré !

img_3053

Kiwie par contre, aucun problème à plus de 4000m pour elle aucune différence. Faut dire qu’on a avalé les km du sentier d’approche à une vitesse assez folle. Nous étions tellement pressé d’apercevoir la lagune.

img_3072

img_3094

Nous avions prévu d’y camper mais, vu la grêle qui nous ait tombé dessus on a bien fait de renoncer.

C’est indéniablement un endroit à voir en Colombie.

Nos voisins Del Carmen

Avec Kiwie, nous avons passé une petite semaine dans les hauteurs du village El Carmen de Viboral, à une heure et demi environ de Medellin. On avait envie de calme, de repos, de se faire plaisir un peu (genre hamac, soleil, bronzage, grasse mat).

20161121_170745

Et pourtant même là, dans un endroit nouveau, inconnu, isolé, sans voisins proche on a fait des rencontres. Nous avons rencontrer Carlos et sa femme Cielo, nos voisins éloignés sur le chemin (genre 20 min à pied). Un couple si gentil, tellement heureux de rencontrer des étrangers, de leur faire découvrir leur régions, leur village que s’en était contagieux.

Ils nous on invité à manger chez eux et nous on fait visiter leur exploitations. Ici, à El Carmen en plus de la céramique, il y a aussi la culture des fleurs, des fleurs qui sont ensuite envoyé par avion aux Etat-Unis.

img_2205C’est des fleurs à perte de vue,

cultivé sous serre ou à l’air libre. Ils nous on parlait de la difficulté du métier, de la peur en l’avenir avec l’arrivée de plus grande infrastructure, de l’utilisation plus poussé d’engrais et de pesticides…

img_2251img_2248

 

Ils ont partagé leur traditions, ils m’ont parlé de toutes les fêtes d’Antioquia, par ville et par village, de musiques et de tellement plus de chose encore, que lorsque j’y repense je suis entraînée dans un meli -melo d’informations.

 

 

 

 

Peu de temps nous avons partager ensemble mais, j’en garde un très bon souvenir et je sais qu’ils nous attendent la porte grande ouverte !

En tout cas Carlos et Cielo, nous on poussé à nous rendre dans un petit village, Jardin, au sud de Medellin, où je n’avait pas prévu de passer. Ils en parlaient avec tellement d’enthousiasme que cela me semblait fou de ne pas y poser les pieds !

img_2314

Antioquia : El Carmen de Viboral et Guatapé

Après avoir quitter le Cundinamarca, nous avons filé sur Medellin (1Oh de bus).

Nous avions un volontariat qui nous attendez dans les semaines à venir à Popayan, du coup il fallait se rapprocher petit à petit. J’avais envie de me relaxer un peu, c’est pas que j’étais épuisé mais, avoir passé deux mois dans les montagnes avec un rythme assez fatiguant et pas mal de truc à faire, je voulais dix petits jours de détente tranquillou!

J’avais trouvé une petite maison typique des maison que l’on trouve en Antioquia, toute coloré, toute mignonne à El Carmen de Viboral sur le site Airbnb.

IMG_2201

Airbnb est un excellent moyen de trouver où se loger en Amérique Latine, les prix sont abordables et permettent de trouver des logements quasiment de partout.

C’était vraiment sympa ce coin là, la maison était vraiment en retrait de la ville sur les hauteurs, je pensais me retrouver seule mais, on a fait une super rencontre une fois sur place.

Nos voisins, qui connaissaient les proprio de ma petite maison, étaient tellement content de voir des étrangers passer par ici, qu’ils se sont fait un devoir de nous faire découvrir le coin, de nous partager leur histoire et leur tradition (je détails un peu plus tout ça par ICI).

img_2286

Notre petite maison à El Carmen de Viboral

Puis une fois ces quelques jours de relaxation terminés, direction l’incontournable Guatapé et la fameuse Piedra del Penon.

Guatapé et un petit village situé au bord d’un lac artificiel. Le village est vraiment très jolie car toutes les maisons sont peintes de couleurs vives.

Le choc pour moi car j’étais arrivée depuis maintenant deux mois, mais je n’avais pas encore visiter de lieu touristique, j’avais presque pas croisé d’étranger, je m’étais retrouvé directement embarqué dans la culture colombienne, plongé en terre inconnue.

De voir autant de touriste et entendre parler anglais, allemand, français m’a pas mal titillé les oreilles. Oui, oui je sais « rabats joie, toit aussi tu es une touriste ! »

J’ai flâné quelques jours dans les petites rues, pas mal zoné au bord du lac, je me suis bien évidemment rendu à la Piedra, c’est un incontournable. Petit HIC, bien organisais comme je suis, au préalable je me rend à l’office du tourisme pour savoir si il était possible de faire l’ascension de la pierre avec un animal. J’ai le droit à des « Bien sur! », « Evidemment! » ou encore « Aucun problème! ».

img_2358

Petite place dans Guatape

img_2352

Et une fois sur place, on me dit que NON, ce n’est pas possible ! Bon pour leur défense à l’office du tourisme, cette réglementation était toute nouvelle mais, c’est quand même l’office du tourisme…

Bon c’était pas bien grave, c’est aussi ça voyager avec son chien, il y a des choses que l’on ne peut pas faire et d’autre que l’on peut faire sur l’instant.

img_2408

La piedre del Penol vu du lac

En tout cas c’est quelques jours m’ont juste donné qu’une seule chose, envie d’en découvrir plus sur la Colombie !

Une famille en or à Popayan

Nous avons partager la vie de Gloria, Martin et Damian durant trois semaines. Ce fut que du bonheur, des éclats de rire et pleins de bons moments.

img_2937

Ce sont vraiment des gens incroyables.  Il vivent en bordure de Popayan,  Gloria est une amoureuse des animaux et sa maison ressemble à un refuge mais, tout autant qu’ils sont ses animaux sont adorables, mêmes les plus moches ahah.

img_3025

J’avoue avoir eu un peu peur le premier jour avec Kiwie, je me suis dit, Oh la la, ma pauvre Kiwie ne va jamais mettre une patte dehors… Finalement on a trouvé notre rythme et tout c’est merveilleusement bien passé.

img_2939

 

Ce fut vraiment très difficile de dire au revoir et de remettre le sac sur le dos mais, je sais aussi que je reviendrai les voir dès mon retour en Colombie, c’est une évidence !

Voyager par le biais du volontariat

Je ne remercierai jamais assez mon ami Loic pour m’avoir fait découvrir ce site !

Il en existe d’autre mais, jusqu’à présent j’ai toujours utiliser celui-ci car j’y ai trouvé mon bonheur.

Workaway et un site internet qui met en contact des hôtes, qui vous exposent leurs nécessités, elles peuvent être diverses, sur tout les sujets et les thèmes.

Aidez dans des auberges de jeunesses, des hôtels, donner des cours de langue, travailler dans des fermes, garder des enfants, aider des personnes en difficultés, âgées, des travaux artistiques, s’occuper d’animaux, aider pour de la publicité… BREF vous l’aurez compris les possibilités sont vraiment larges !

En cherchant vous trouverez forcément votre bonheur !

Vous vous inscrivez pour l’année, seule ou en couple, en ami. Cela coûte 23 euros et vous donne accès à toute la base de donnée.

Cela donne une autre dimension aux choses, que vous voyager sur du long terme ou du court terme, vous pouvez passer deux jours comme un mois dans certain endroit et en plus du côté économique, vous allez surtout rencontrer des gens incroyables, partager leur vie et vous imprégner complètement de la vie locale et de la culture !

Je vous recommande cette méthode à 100% mais, attention attendez-vous aussi à ne pas obtenir de réponse de temps en temps et à devoir insister ou aussi peut-être à ne pas vous plaire dans certain endroit, c’est le risque mais, ça en vaut la peine !

Je précise aussi, qu’on appel cela du volontariat mais, pour moi c’est plus un échange de bon procédé, un accord tacite entre votre hôte et vous, basé sur la confiance que vous instauré entre vous.

Vivre en accord avec la nature à Jardin

Nous nous sommes rendu à Jardin, Antioquia car nous avions le temps, que cet endroit semblait sympa et mignon.

 

C’était tout simplement fantastique, très beau et une sensation de calme et de bien-être. C’est en nous baladant sur un chemin que nous avons rencontrer Livia, elle nous a abordé tout simplement et proposé de nous  faire visiter la maison de sa nièce. Alors nous sommes parti à la rencontre de Gladys. Ce fut une rencontre incroyable, pleine de simplicité, de naturel et de gentillesse.

img_2640

 

Gladys partage sa maison en Airbnb, elle est magnifique. Elle a aussi une « cabane », entièrement en bois et en pierre, sur trois étages. Tout y est naturel, pas d’électricité mais, juste fantastique. Elle propose aussi de louer cette « cabane » aux curieux qui ont envie de venir découvrir ce coin fantastique et de vivre de manière différente ou tout simplement de vivre simplement.

C’est une personne chaleureuse qui vous ouvrira toujours sa porte et vous apportera son aide si elle le peut !

 

img_2611

Ce fut le hasard qui nous a mis sur le même chemin et on n’est vraiment heureux de l’avoir rencontrer. Nous retournerons là-bas en mars pour s’occuper de sa maison le temps de son voyage en France et en Espagne et on est vraiment touché de sa confiance en nous.

img_2631

Si il y a un endroit ou se reposer, passer du temps et explorer les environs (car ça en vaut le coup) c’est bien là bas !

Si vous voulez retrouver cet endroit sur Airbnb ou encore voir la page Facebook je vous invite à cliquer !