Les montagnes du Cundinamarca

img_1884

La petite Laura de Yinny

Je m’étais inscrite sur le site WORKAWAY, car ce voyage je voulais le faire différemment. J’ai déjà fait du volontariat (au Costa Rica) mais, sur des durée défini, là je voulais appréhender ce voyage d’une manière plus posé, je voulais réellement prendre le temps de découvrir, de partager, de rester si le temps qu’il faut.

J’ai été contacté par un Colombien qui a apprécier mon profil sur le site et qui m’a proposé de venir me faire une première expérience chez lui. Je n’ai pas hésité un seul instant. Il voulait mettre de la vie dans sa maison, faire des fresques murales et la peinture et l’art ça me connait.

Duvan vit dans une petite ferme dans les montagnes à quelques heures à pieds d’un village qui s’appel Caqueza à trois heures de Bogota. C’est un endroit qui n’est pas du tout touristique et pour le coup c’était vraiment chouette de se retrouver directement imprégné, plongé dans la culture.

J’appréhendais surtout pour Kiwie, car elle allait se retrouver en pleine montagnes avec des animaux et des insectes dangereux. Elle allait se retrouver en contact avec d’autres chiens….

Alors je ne dirais pas que c’était facile tous les jours mais, c’était une sacrément bonne expérience. Mes deux semaines se sont transformé en deux mois. Avec Kiwie on a rencontré des gens merveilleux, sociable, agréable, heureux de partager leur culture, leur savoir faire et leur vision de la vie !

img_1737

Ronsario, têtu mais grand amateur de caresse

Après avoir passer tant de temps dans des fermes isolées au contact des chiens, des chats, des chevaux et de tous les autres, Kiwie a appris à s’adapter.

img_1643

Kenai, le chien le plus insupportable au monde

J’avais peur qu’elle se fasse bouffer mais, non. Elle a appris à s’intégrer et presque à se faire respecter, j’ai dit presque hein !

C’est un coin de Colombie magnifique, des montagnes verdoyantes, des paramos, avec des gens qui veulent garder leurs cultures, la transmettre et qui sont fière de travailler leur terre (organiquement, le BIO et tout).  A la fin de ces deux mois, je me sentais ressourcée, entourée, aimée et j’avais appris plein de choses !

img_1682

J’étais très inquiète pour les insectes (scorpions, araignée, serpents, puces, sangsue, tiques…), les nombreux chiens errants.  Il fallait garder un œil constamment sur Kiwie,  interdiction de sortir la nuit sans une bonne lampe de poche et pas les pattes au sol dans les endroits bien touffus !

img_1620

Watila, la petite chienne de Duvan, merci à elle pour les puces

De voyager avec un chien, c’est vraiment sympa car les rencontres se font très facilement, les gens s’arrêtent pour discuter, ils sont curieux de savoir d’où elle vient et sont tellement surpris quand je leur explique qu’elle a fait tout le voyage depuis la France avec moi.

Certes cela impose des exigences mais, si peu en comparaison de ce que ça apporte à ce voyage !

img_2021

Camping sauvage avec Rintin

Enfin, mise à part les puces, je n’ai que des super souvenir de cette expérience et une chose est sûr, je compte bien y remettre les pieds prochainement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *